Territoire ‘Zéro chômeurs’ : les TSE prennent la parole

C’est l’emploi qui est indisponible… pas les chômeurs ! Partant de ce constat, la FGTB Charleroi & Sud-Hainaut, en collaboration avec le CEPAG, la CSC et la Plateforme « Marche des Solidarités », a organisé à Charleroi une journée de réflexion sur les « Territoires Zéro chômeurs de longue durée ». Ce concept venu de France vise à embaucher en CDI des personnes au chômage depuis plus d’un an, pour remplir des missions qui correspondent aux besoins précis d’un territoire.

Un projet que notre syndicat voudrait tester à Charleroi. Il existe en effet de nombreux besoins non-rencontrés dans notre région et qui pourraient donner lieu à de la création d’emploi. Au lieu de faire travailler les chômeurs gratuitement, comme certains partis le proposent, donnons-leur un vrai contrat de travail! 

Premiers concernés, les Travailleurs Sans Emploi de la FGTB Charleroi & Sud-Hainaut ont pris la parole lors de cette journée de réflexion. Découvrez ci-dessous leur intervention. 

De vrais contrats de travail

 

« Les Travailleurs Sans Emploi refusent que des gens meurent dans la rue parce qu’ils ne savent plus se loger, se nourrir ou se chauffer… alors que des milliers de bâtiments de luxe sont vides dans la région. Plus de 24 morts dans les rues de Charleroi en 2017 : c’est intolérable ! 

On vit une période qui nous exclut de tous nos droits sociaux, chômage, CPAS et où on nous impose des contrats de travail de plus en plus précaires. Et vous, vous nous proposez quoi ? Quelques petits boulots mal payés et financés par l’Etat ? Il nous faut de vrais contrats de travail avec de vrais salaires, pas ces contrats de misère en plus des ALE, des titres-services ou de l’intérim. 

Les patrons et les banques disent qu’il y n’a plus d’argent pour notre sécu, et pourtant ils n’ont jamais gagné autant d’argent. La sécurité sociale pourrait largement être financée rien qu’avec une partie de la fraude fiscale du capital. Tout est fait pour que les riches se débarrassent des plus pauvres et avec la complicité des partis politiques.

Ce système d’exclusion n’est pas acceptable pour les travailleurs. On ne peut plus se laisse faire, on doit réagir maintenant ! C’est pourquoi la Commission des Travailleurs Sans Emploi de la FGTB Charleroi & Sud-Hainaut dénoncent ce modèle et participeront à toutes les actions pour défendre leurs intérêts. 

Nous nous opposons au Plan d’accompagnement des chômeurs. Nous voulons, et tous de suite:

  • Un emploi digne
  • Des allocations de remplacement  de 1500 euros minimum pour tous
  • La réduction du temps de travail à 32h/semaine, sans perte de salaire

Aujourd’hui, nous devons nous unir et nous battre tous ensemble contre ce système inhumain, injuste et pourri »

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on Twitter

Contenu lié :