Les vœux de notre Secrétaire Régional

Camarades,

Nous étions plus de 10.000 dans les rues de Charleroi, le 23 octobre, à l’initiative de la FGTB Charleroi & Sud-Hainaut, pour une société juste et équitable. Les camarades liégeois et anversois ont mobilisé de la même manière, dans un contexte de résistance Nord-Sud crucial pour l’unité des travailleurs, face au nationalisme ou autre repli sur soi.

Et nous avons terminé l’année en combativité, avec 40.000 camarades contre la pension à points dans les rues de Bruxelles le mardi 19 décembre. 

Cette mobilisation met le gouvernement fédéral en mauvaise position. Ainsi, le ministre Bacquelaine a reporté au printemps 2018 le projet de loi qu’il voulait déposer pour Noël. Même la presse flamande titre sur la division du gouvernement, dans ce dossier.

Est-ce que la mobilisation était suffisante? Pas assez pour s’arrêter là, mais plus qu’assez pour entamer une année 2018 en résistance et en optimisme !  Plus qu’assez, aussi, pour jeter les bases d’un grand mouvement social et populaire contre la pension à points. Elle sera au menu politique du printemps… À nous d’y ajouter la résistance sociale ! Nul doute que la FGTB sera en première ligne pour lui donner un coup de poing final !  

Autre événement phare de 2018, les élections communales. Ce RDV électoral représente un défi pour la FGTB Charleroi & Sud-Hainaut. Nous devons faire entendre, pendant la campagne et au sein des partis de la gauche véritable, nos propositions anticapitalistes en rupture avec les politiques actuelles d’austérité. Nous devrons travailler à ce qu’elles soient au cœur du débat des communales de 2018 ainsi que des fédérales/régionales de 2019. 

C’est pourquoi en 2018, comme en 2017, la FGTB Charleroi & Sud-Hainaut choisira clairement sa place dans la rue et dans la proposition d’une alternative pour une société solidaire et hospitalière !

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on Twitter

Contenu lié :