La FGTB à la présidence du Comité de Développement Stratégique

À partir d’aujourd’hui et pour les deux prochaines années, la présidence tournante du Comité de développement stratégique de Charleroi et du Sud-Hainaut est confiée à Rudy Pirquet, Secrétaire général du SETCa Charleroi. Une opportunité pour la FGTB de faire avancer certaines idées.

Le Comité de développement stratégique, ou CDS, est un lieu d’échange et d’initiatives où se rencontrent régulièrement des représentants des patrons, des syndicats et du monde politique de la région de Charleroi / Sud-Hainaut (dites désormais « Charleroi Métropole ») pour travailler ensemble au développement social, économique et culturel de notre territoire. Autrement dit, le CDS propose des orientations stratégiques et soutient des projets concrets dans les domaines de l’emploi, de la mobilité, de la culture, de la formation… avec pour objectif de contribuer à la redynamisation de Charleroi.

« Même si le Président porte une casquette neutre, avoir un syndicaliste à la présidence du CDS permet d’apporter une sensibilité plus sociale, explique Rudy Pirquet. Mon objectif est de porter une attention toute particulière à la formation et à l’enseignement, ainsi qu’à la création d’emplois. Et pas uniquement des emplois à haute valeur ajoutée. Il faut aussi pouvoir créer de l’emploi pour des personnes qui n’ont pas de formation particulière, en valorisant des filières auxquelles on ne pense pas forcément, comme l’industrie du bâtiment ou la logistique… Tous ces secteurs qui sont à mon sens porteurs de développement d’emplois et qu’on ne challenge pas suffisamment ».

Dumping social et Territoire Zéro chômeurs

Parmi les dossiers que Rudy Pirquet compte suivre de près pendant sa présidence, on trouve la lutte contre le dumping social, un combat cher à notre organisation syndicale et qui fait partie des points d’attention du CDS : « IGRETEC a intégré dans sa réglementation une série de mesures anti-dumping social. Maintenant, tout le challenge sera de veiller à leur application. Dans ce cadre, nous allons initier un travail avec les Bourgmestres des communes de Charleroi Métropole, pour que lorsqu’il y a des chantiers à confier à des entrepreneurs, l’application de ces règles soit une condition sine qua non dans l’attribution des marchés publics ».

D’autres projets portés par le CDS trouvent leur inspiration dans les luttes syndicales. Citons la création d’un « Territoire Zéro chômeurs de longue durée » ou encore la cellule CatCh, lancée en 2016 en réponse à la fermeture annoncée du site Caterpillar de Gosselies, et qui vise à créer 10 000 emplois d’ici 2025 dans des secteurs de pointe déjà présents chez nous : l’aéroport et ses filiales liées comme la logistique, le design graphique et l’image, les sciences de la vie avec notamment la réussite de Biopark et le secteur de la santé, et enfin, la manufacture de pointe.

Nul doute que notre camarade aura du pain sur la planche !

 

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on Twitter

Contenu lié :